Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/festivaluq/www/config/ecran_securite.php on line 283

Le Jury Jeune "Sony Playstation"

Cette activité est proposée à sept lycéens qui vivent la vie collective d’un jury de cinéma pendant toute la durée du Festival (repas, hôtel, projections, rencontres, mise en commun des critiques). Durant cinq jours, ces sept lycéens acquièrent une capacité d’analyse et de critique, ainsi qu’un regard plus averti sur le cinéma contemporain.

POURQUOI POSTULER ?

QUELQUES TEMOIGNAGES DE MEMBRES DU JURY JEUNES :

" Le premier jour, je reconnais avoir eu peur de ce qui m’attendait, c’était nouveau, une grande première pour moi de prendre part à un festival d’une manière aussi impliqué. Mais j’ai adoré et je n’ai pas été une seule fois déçu d’avoir fait ce choix. Pouvoir débattre sur un film avec d’autre personnes, c’est enrichissant et on découvre ainsi les personnalités de chacun suivant ses goûts. De plus, avoir un rôle important et remettre des prix était une expérience vraiment incroyable. Stressante aussi à la fois car il ne fallait pas se tromper et faire le bon choix." Maëlle

"Osange est une femme vraiment formidable qui a réussi à nous mettre à l’aise tout de suite. A Sarlat elle était comme notre deuxième maman. Elle veillait sur nous, essayait de nous faire rencontrer du monde dans la mesure du possible. Si le séjour était aussi rassurant, agréable et magique c’était en partie grâce à elle." Marine

" Faire partie du jury à Sarlat c’était une expérience incroyable et j’en suis sorti plus que grandi. Cela m’a apporté beaucoup et je le remarque chaque jour, depuis le festival je me sens plus ouvert aux autres, je prend la parole avec plus d’aisance et je suis d’une manière un peu plus mature et les responsabilités me font moins peur !" Stéphane

"J’ai pris très vite goût à la vie d’un VIP, peut être même un peu trop [...]. Mais plus le temps passait, plus j’ai eu l’impression de travailler dans le cinéma, rien que le fait d’avoir la chance de parler avec des professionnels, je me prenais pour une personne de leur équipe. Ce festival n’a pas été un festival comme les autres pour moi, c’était comme un stage : j’ai appris à travers les pensées des professionnels à qui on a parlé, ce que ça faisait d’être un réalisateur, acteur ou bien d’autres encore et je me suis imaginé un instant la joie que ça m’apporterait de travailler par exemple avec des personnes comme celles que j’ai rencontrées" Jules