Les Archives du Festival

2019, 28ème édition

souvenirs souvenirs

En 2019, nous avons découvert...

Et la salamandre d'or est décernée à...

Palmarès 2019

Longs métrages

Salamandre d'Or : Prix du Public

« Les Éblouis » de Sarah Suco.

Prix des lycéens

« Docteur ? » de Tristan Séguéla.

Jury Jeune

Prix du Jury Jeune

« Proxima » d’Alice Winocour.

Prix d'interprétation féminine

Céleste Brunnquell dans « Les Éblouis » de Sarah Suco.

Prix d'interprétation masculine

Grégory Montel dans « Les Parfums » de Grégory Magne.

Courts métrages

Prix du meilleur court métrage

« Netfa Football Club » d'Yves Piat.

Mention spéciale du jury

« Riviera » de Jonas Schloesing.

Prix des films réalisés par les lycéens

Premier Prix

Lycée Balzac de Paris.

Deuxième Prix

Lycée Suger de Saint-Denis.

Troisième Prix

Lycée Joseph Desfontaines de Melle.

Souvenirs, souvenirs

Galerie photos 2019

cette année-là...

La Sélection 2019

Sélection officielle

Film d'ouverture - « Proxima » d'Alice Winocour

Avec Eva Green, Zélie Boulant-Lemesle, Matt Dillon, Aleksei Fateev, Lars Eidinger, Sandra Hüller.
Projection en présence d’Alice Winocour et Isabelle Madeleine (productrice Dharamsala).
Prix Spécial du Jury - Festival International du lm de San Sebastian 2019.

Sarah est une astronaute française qui s’apprête à quitter la terre pour une mission d’un an, Proxima. Alors qu’elle suit l’entraînement rigoureux imposé aux astronautes, seule femme au milieu d’hommes, elle se prépare surtout à la séparation avec sa fille de 8 ans.

« Docteur ? » de Tristan Séguéla

Avec Michel Blanc, Hakim Jemili, Solène Rigot.
Projection en présence de Tristan Séguéla et Hakim Jemili.

C’est le soir de Noël. Les parisiens les plus chanceux se préparent à déballer leurs cadeaux en famille. D’autres regardent la télévision seuls chez eux. D’autres encore, comme Serge, travaillent. Serge est le seul SOS-Médecin de garde ce soir-là. Ses collègues se sont tous défilés. De toute façon il n’a plus son mot à dire car il a pris trop de libertés avec l’exercice de la médecine, et la radiation lui pend au nez. Les visites s’enchaînent et Serge essaye de suivre le rythme, de mauvaise grâce, quand tombe l’adresse de sa prochaine consultation. C’est celle de Rose, une relation de famille, qui l’appelle à l’aide. Il arrive sur les lieux en même temps qu’un livreur Uber Eats, Malek, lui aussi de service ce soir-là...

« La Vérité » de Hirokazu Kore-Eda

Avec Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Ethan Hawke, Alain Libolt, Clémentine Grenier, Ludivine Sagnier.
Projection en présence d’Alain Libolt.
Film d’ouverture de la 76ème Mostra de Venise 2019.

Fabienne, icône du cinéma, est la mère de Lumir, scénariste à New York. La publication des mémoires de cette grande actrice incite Lumir et sa famille à revenir dans la maison de son enfance. Mais les retrouvailles vont vite tourner à la confrontation vérités cachées, rancunes inavouées, amours impossibles se révèlent sous le regard médusé des hommes. Fabienne est en plein tournage d’un lm de science- fiction où elle incarne la fille âgée d’une mère éternellement jeune. Réalité et fiction se confondent obligeant mère et fille à se retrouver...

« Les Éblouis » de Sarah Suco

Camille Cottin, Eric Caravaca, Jean-Pierre Darroussin, Céleste Brunnquell.
Projection en présence de Camille Cottin.

Camille, 12 ans, passionnée de cirque, est l’aînée d’une famille nombreuse. Un jour, ses parents intègrent une communauté religieuse basée sur le partage et la solidarité dans laquelle ils s’investissent pleinement. La jeune fille doit accepter un mode de vie qui remet en question ses envies et ses propres tourments. Peu à peu, l’embrigadement devient sectaire. Camille va devoir se battre pour affirmer sa liberté et sauver ses frères et sœurs.

« Les Parfums » de Grégory Magne

Avec Emmanuelle Devos, Grégory Montel, Gustave Kervern, Sergi Lopez, Zélie Rixhon.
Projection en présence de Grégory Magne et Grégory Montel.

Anne Walberg est une célébrité dans le monde du parfum. Elle crée des fragrances et vend son incroyable talent à des sociétés en tout genre. Elle vit en diva, égoïste, au tempérament bien trempé. Guillaume est son nouveau chauffeur et le seul qui n’a pas peur de lui tenir tête. Sans doute la raison pour laquelle elle ne le renvoie pas.

« Chanson Douce » de Lucie Borleteau

Avec Karin Viard, Leïla Bekhti, Antoine Reinartz, Assya Da Silva, Noëlle Renaude, Rehab Mehal.
Projection en présence de Lucie Borleteau.

Paul et Myriam ont deux enfants en bas âge. Ils engagent Louise, une nounou expérimentée, pour que Myriam puisse reprendre le travail. Louise se montre dévouée, consciencieuse, volontaire, au point que sa présence occupe une place centrale dans la famille. Mais très vite les réactions de Louise deviennent inquiétantes.

Film de clôture - « Papi Sitter » de Philippe Guillard

Avec Gérard Lanvin, Olivier Marchal, Camille Aguilar, Jean-François Cayrey.
Projection en présence de Philippe Guillard, Gérard Lanvin et Olivier Marchal.

La famille Morales est dans l’embarras Franck et Karine partent travailler sur une croisière et confient leur fille Camille, qui doit passer son bac mais préfèrerait tout plaquer, à son grand-père, André, gendarme retraité et psychorigide à souhait. C’est sans compter l’arrivée de Teddy, l’autre grand-père, de retour du Mexique où il gérait des boites de nuit peu fréquentables. La cohabitation entre les papis va s’avérer compliquée... et Camille pro te de leurs querelles pour vivre sa vie comme elle l’a décidé...

Sélection Tour du Monde

« Adam » de Maryam Touzani (Maroc, France, Belgique)

Avec Lubna Azabal, Nisrin Erradi, Douae Belkhaouda, Aziz Hattab, Hasnaa Tamtaoui.
72ème Festival de Cannes, Un certain Regard 2019.
Long-métrage sélectionné pour la candidature du Maroc aux Oscars 2020 du meilleur long-métrage étranger.

« Adoration » de Fabrice du Welz (France, Belgique)

Avec Thomas Gioria, Fantine Harduin, Benoit Poelvoorde.
Bayard de la Meilleure interprétation -
Festival international du film francophone de Namur 2019.
Meilleure Image pour Manuel Dacosse - Sitges Film Festival Festival International de Cinema 2019.
Spécial Prix du Jury - Sitges Film Festival, Festival International de Cinema 2019.
Mention Spéciale du Jury pour Thomas Gioria & Fantine Harduin - Sitges Film Festival, Festival Internacional de Cinema 2019.
Méliès d’argent pour un Long Métrage - Sitges Film Festival, Festival Internacional de Cinema 2019.

Paul, un jeune garçon solitaire, rencontre Gloria, la nouvelle patiente de la clinique psychiatrique où travaille sa mère. Tombé amoureux fou de cette adolescente trouble et solaire, Paul va s’enfuir avec elle, loin du monde des adultes...

« Benni » de Nora Fingscheldt (Allemagne)

Avec Helena Zengel, Albrecht Schuch, Gabriela Maria Schmeide, Lisa Hagmeister, Melanie Straub, Victoria Trauttmansdorff, Maryam Zaree, Tedros Teclebrhan.
Prix Alfred Bauer au 69ème Festival de Berlin 2019.
Long-métrage sélectionné pour la candidature de l’Allemagne aux Oscars 2020 du meilleur long-métrage étranger.

Benni a neuf ans. Négligée par sa mère, elle est enfermée depuis sa petite enfance dans une violence qu’elle n’arrive plus à contenir. Prise en charge par les services sociaux, elle n’aspire pourtant qu’à être protégée et retrouver l’amour maternel qui lui manque tant. De foyer en foyer, son assistante sociale et Micha, un éducateur, tenteront tout pour calmer ses blessures et l’aider à trouver une place dans le monde.

« First Love » de Takashi Miike (Japon, Grande-Bretagne)

Avec Masataka Kubota, Nao Omori, Shota Sometani, Sakurako Konishi.
51ème Quinzaine des Réalisateurs, Cannes 2019.

Une nuit à Tokyo, nous suivons Leo, un jeune boxeur, qui rencontre son "premier amour", Monica, une callgirl toxicomane restée innocente. Leo ne sait pas grand-chose et Monica est involontairement impliquée dans un tra c de drogue. Toute la nuit, un policier corrompu, un yakuza, son ennemi juré et une tueuse envoyée par les triades chinoises, vont les poursuivre. Tous ces destins s’entremêlent dans le style spectaculaire de Miike, anarchique et divertissant.

« Freedom » de Rodd Rathjen (Australie)

Avec Sarm Heng, Thanawut Kasro, Mony Ros.
Prix du Jury Œcuménique de la section Panorama au 69ème Festival de Berlin 2019.
Long-métrage sélectionné pour la candidature de l’Australie aux Oscars 2020 du meilleur long-métrage étranger.

Dans la campagne cambodgienne, Chakra, garçon vif de 14 ans, travaille dans la rizière avec sa famille. Aspirant à plus d’indépendance, il sollicite un passeur pour trouver un emploi rémunéré dans une usine en Thaïlande. Sans rien dire à ses proches, il se rend à Bangkok dans l’espoir de mieux gagner sa vie. En arrivant sur place, Chakra et son nouvel ami Kea, âgé d’une trentaine d’années, découvrent que l’intermédiaire leur a menti comme d’autres Cambodgiens et Birmans, ils sont vendus comme esclaves à un capitaine de chalutier...

« Jeune Juliette » de Anne Emond (Canada)

Avec Alexane Jamieson, Léanne Désilets, Robin Aubert, Gabriel Beaudet, Antoine Desrochers, Christophe Levac, Stéphane Crête, Tatiana Zinga Botao, Karl Farah, Myriam Leblanc.
Festival international du lm francophone de Namur 2019.

Juliette est effrontée, malicieuse, un peu grosse et menteuse. Elle n’est pas vraiment populaire au collège, mais c’est pas grave c’est tous des cons ! Juliette a 14 ans et elle croit en ses rêves. Pourtant, les dernières semaines de cours se montreront très agitées et vont bousculer ses certitudes sur l’amour, l’amitié et la famille...

« L'Orphelinat » de Shahrbanoo Sadat (Afghanistan, Allemagne, Danemark, France, Luxembourg)

Avec Qodratollah Qadiri, Sediqa Rasuli, Masihullah Feraji, Hasibullah Rasooli, Ahmad Fayaz Omani, Anwar Hashimi.
51ème Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2019.

Kaboul, fin des années 80. Le jeune et débrouillard Qodrat gagne sa vie en revendant des tickets pour aller voir ses lms Bollywoodiens préférés. Rattrapé par la police, il se retrouve à l’Orphelinat où il s’imagine héros de ses lms préférés, combattant aux côtés de ses nouveaux amis l’invasion rebelle les menaçant.

« La Dernière Vie de Simon » de Léo Karmann (France)

Avec Camille Claris, Benjamin Vosin, Martin Karmann , Julie-Anne Roth, Nicolas Wanczycki, Florence Muller.

Simon a 8 ans et est orphelin. Il ne rêve que d’une chose trouver une famille. Or Simon a un pouvoir secret il est capable de prendre l’apparence de chaque personne qu’il a déjà touchée... Qui seriez-vous si vous pouviez vous transformer ?

« Le Lac aux oies sauvages » de Diao Yinan (Chine)

Avec Hu Ge, Gwei Lun Mei, Liao Fan, Wan Qian.
Sélection Officielle - 72ème Festival de Cannes 2019.

Un chef de gang en quête de rédemption et une prostituée prête à tout pour recouvrer sa liberté se retrouvent au coeur d’une chasse à l’homme. Ensemble, ils décident de jouer une dernière fois avec leur destin.

« Les héros ne meurent jamais » de Aude Léa Rapin (France, Belgique, Bosnie-Herzégovine)

Avec Adèle Haenel, Jonathan Couzinié.
58ème Semaine Internationale de la Critique - Cannes 2019.

Dans un pays hanté par les fantômes de la guerre, Alice et Joachim se lancent corps et âme dans une quête sur la réincarnation. Alors qu’ils cherchent à retrouver la vie antérieure de Joachim, Alice va le rendre à tout jamais immortel.

« Les Siffleurs » de Cornelliu Porumboiu (Roumanie, France)

Avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar, Antonio Buil, Agustí Villaronga, Sabin Tambrea.
Sélection Officielle - 72ème Festival de Cannes 2019.
Long-métrage sélectionné pour la candidature de la Roumanie aux Oscars 2020 du meilleur long-métrage étranger.

Cristi, un inspecteur de police de Bucarest corrompu par des trafiquants de drogue, est soupçonné par ses supérieurs et mis sur écoute. Embarqué malgré lui par la sulfureuse Gilda sur l’île de la Gomera il doit apprendre vite le Silbo, une langue sif ée ancestrale. Grâce à ce langage secret, il pourra libérer en Roumanie un ma eux de prison et récupérer les millions cachés. Mais l’amour va s’en mêler et rien ne se passera comme prévu...

« Lil'Buck Real Swan » de Louis Wallecan (Etats-Unis, France)

Avec Lil’Buck.
Tribeca Film Festival 2019.
Champs-Elysées Film Festival 2019.

Lil’ Buck, jeune prodige de la street dance de Memphis baptisée « jookin’ » est rapidement devenu l’un des meilleurs danseurs de la ville avant de prendre des cours de ballet. De cette alchimie va naître un mythe, celui d’un virtuose dé ant la gravité, réconciliant deux styles et s’imposant comme une référence pour des artistes comme Yo-Yo Ma, Benjamin Millepied, Spike Jonze ou encore Madonna.

« Made in Bangladesh » de Rubaiyat Hossain (Bangladesh, France, Danemark, Portugal)

Avec Rikita Shimu, Novera Rahman, Parvin Paru, Deepanwita Martin, Mayabi Maya. Prix de la meilleure interprétation féminine - 6ème Festival International du Film de Saint- Jean-de-Luz 2019.

Shimu, 23 ans, travaille dans une usine textile à Dacca, au Bangladesh. Face à des conditions de travail de plus en plus dures, elle décide avec ses collègues de monter un syndicat, malgré les menaces de la direction et le désaccord de son mari. Ensemble, elles iront jusqu’au bout..

« Monos » de Alejandro Landes (Colombie)

Avec Julianne Nicholson, Moises Arias.
Prix Spécial du Jury, 35ème Festival du Film de Sundance 2019.

Dans ce qui ressemble à un camp de vacances isolé au sommet des montagnes colombiennes, des adolescents, tous armés, sont en réalité chargés de veiller à ce que Doctora, une otage américaine, reste en vie. Mais quand ils tuent accidentellement la vache prêtée par les paysans du coin, et que l’armée régulière se rapproche, l’heure n’est plus au jeu mais à la fuite dans la jungle...

« Nuestras Madres » de César Diaz (Guatemala, France, Belgique)

Avec Armando Espitia, Emma Dib, Aurelia Caal, Julio Serrano Echeverría, Victor Moreira.
Caméra d’or au 72ème Festival de Cannes 2019.
58ème Semaine Internationale de la Critique - Cannes 2019.

Guatemala, 2018. Le pays vit au rythme du procès des militaires à l’origine de la guerre civile. Les témoignages des victimes s’enchaînent. Ernesto, jeune anthropologue à la Fondation médico-légale, travaille à l’identi cation des disparus. Un jour, à travers le récit d’une vieille femme, il croit déceler une piste qui lui permettra de retrouver la trace de son père, guérillero disparu pendant la guerre. Contre l’avis de sa mère, il plonge à corps perdu dans le dossier, à la recherche de la vérité et de la résilience.

« Official secrets » de Gavin Hood (Grande-Bretagne, Etats-Unis)

Avec Keira Knightley, Matt Smith, Ralph Fiennes, Matthew Goode.

2003 les États-Unis et l’Angleterre souhaitent intervenir en Irak. Katharine Gun, employée des renseignements britanniques, reçoit une note de la NSA les États-Unis sollicitent l’aide de la Grande-Bretagne pour rassembler des informations compromettantes sur certains membres du Conseil de sécurité de l’ONU et les obliger à voter en faveur de l’invasion. Gun prend alors la décision de divulguer le mémo à la presse afin d’empêcher la guerre. En choisissant d’exposer cette vaste conspiration politique, la lanceuse d’alerte va tout risquer sa vie, sa famille, sa liberté...

« Pahokee, une jeunesse américaine » d'Ivette Lucas, Patrick Bresnan (Etats-Unis), documentaire

Prix du Jury du Film Américain Indépendant - Champs-Élysées Film Festival 2019.

À Pahokee, petite ville rurale du sud de la Floride, le lycée est au centre de toutes les attentions. Avec son équipe de football américain invincible, ses concours et son extravagant bal de n d’année, il rallie toute la communauté. À l’approche de l’entrée à l’université, quatre adolescents vivent une année pleine d’espoirs et de grandes célébrations.

« Swallow » de Carlo Mirabella-Davis (Etats-Unis)

Avec Haley Bennett, Austin Stowell, Elizabeth Marvel, David Rasche.
Prix Spécial - 45ème Festival International du Film Américain de Deauville 2019.
Tribeca Film Festival 2019.

Hunter semble mener une vie parfaite aux côtés de Richie, son mari qui vient de reprendre la direction de l’entreprise familiale. Mais dès lors qu’elle tombe enceinte, elle développe un trouble compulsif du comportement alimentaire, le Pica, caractérisé par l’ingestion d’objets divers. Son époux et sa belle- famille décident alors de contrôler ses moindres faits et gestes pour éviter le pire qu’elle ne porte atteinte à la lignée des Conrad... Mais cette étrange et incontrôlable obsession ne cacherait-elle pas un secret plus terrible encore ?

« Système K » de Renault Barret (France), documentaire

Panorama documentaire 69e Berlinale.

“Système K” comme Kinshasa. Au milieu de l’indescriptible chaos social et politique, une scène contemporaine bouillonnante crée à partir de rien, crie sa colère et rêve de reconnaissance. Malgré le harcèlement des autorités et les dif cultés personnelles des artistes, le mouvement envahit la rue et plus rien ne l’arrêtera !

« Toutes les vies de Kojin » de Diako Yazdani (France), documentaire

Dans un documentaire à la première personne, Diako Yazdani, réalisateur Kurde, réfugié politique en France, retourne voir sa famille au Kurdistan irakien et leur présente Kojin un jeune ami homosexuel de 23 ans. En confrontant les points de vue, il dresse le portrait de cette société où il semble que homosexualité n’existe pas..

« Un Fils » de Mehdi M. Barsaoui (Tunisie, Qatar, Liban, France)

Avec Sami Bouajila, Najla Ben Abdallah.
Prix Orizzonti du meilleur acteur 2019.
Prix INTERFILM à la 76ème Mostra de Venise 2019.
Prix de la première œuvre au FilmFest Hamburg 2019.
Prix du public au Festival du lm francophone de Namur 2019.

Tunisie, été 2011. Fares et Meriem lent des jours heureux avec Aziz, leur ls de 11 ans. Durant un séjour dans le sud du pays, un événement vient changer le cours de leur vie. Alors qu’une course contre la montre s’enclenche, des vérités longuement enfouies commencent à refaire surface.

« Un vrai Bonhomme » de Benjamin Parent (France)

Avec Thomas Guy, Benjamin Voisin, Isabelle Carré, Laurent Lucas, Nils Othenin Girard, Tasnim Jamlaoui, Guillaume Arnault, Mohamed Seddiki, Sami Outalbali, Léa Rostain, Mahia Zrouki.

Tom, un adolescent timide et sensible, s’apprête à faire sa rentrée dans un nouveau lycée. Pour l’aider à s’intégrer, il peut compter sur les conseils de Léo, son grand frère et véritable mentor. Léo va s’employer à faire de Tom un mec, un vrai, mais son omniprésence va rapidement se transformer en une in uence toxique. Tom va devoir batailler pour s’affranchir de l’emprise de Léo et trouver son propre chemin...

« Une mère incroyable » de Franco Lolli (Colombie, France)

Avec Carolina Sanín, Leticia Gómez, Antonio Martínez, Vladimir Durán, Alejandra Sarria. 58ème Semaine Internationale de la Critique 2019.

À Bogota, Silvia, mère célibataire et avocate, est mise en cause dans un scandale de corruption. À ses difficultés professionnelles s’ajoute une angoisse plus profonde. Leticia, sa mère, est gravement malade. Tandis qu’elle doit se confronter à son inéluctable disparition, Silvia se lance dans une histoire d’amour, la première depuis des années.

Sélection Courts métrages

« Le Chant d'Ahmed » de Foued Mansour.

« Mort aux codes » de Léopold Legrand.

« Matriochkas » de Bérangère Mc Neese.

« Riviera » de Jonas Schloesing.

« La légende » de Manon Eyriey.

« La vie de château » de Clémence Madeleine-Perdrillat et Nathaniel H'limi.

Avec Frédéric Pierrot, Émi Lucas-Viguier, Anne Alvaro.

« The Van » de Erenik Beqiri

Avec Phénix Brossard, Arben Bajraktaraj, Afrim Muçaj, Lulzim Zeqja, Romir Zalla, Elvin Minaj, Ismail Keta.

« Nefta Football Club » d'Yves Piat

Avec Eltayef Dhaoui, Mohamed Ali Ayari, Hichem Mesbah, Lyes Sale.

« Boustifaille » de Pierre Mazingarbe

Avec Géraldine Martineau, Moustafa Benaïbout, Anne Benoit, Olivier Broche, Johann Cuny, Sarah Blanquart, Céline Dupuis.

« Mémorable » de Bruno Collet

Avec Dominique Reymond, André Wilms.

Souvenirs, souvenirs

Les Bloc Notes

Les Bloc Notes sont des petits montages réalisés par les étudiants de la section MANCAV (mise à niveau cinéma audiovisuel) du lycée Pré de Cordy à Sarlat. Ils dressent un bref état des lieux de ce qui s’est passé la veille au festival. Produits par les Films de la Salamandre avec le concours d’ALCA.

L’édition 2020 du Festival était prévue du 10 au 14 novembre !

La situation sanitaire nous a conduit à son annulation, les rassemblements étant interdits et les cinémas fermés par décision administrative.

Vous attendiez de découvrir en avant première, comme chaque année, une trentaine de longs métrages issus du monde entier, mais malheureusement ce ne sera pas possible. Mais, lorsque les salles de cinéma ouvriront à nouveau, nous vous informerons sur les sorties de films sélectionnés, via nos réseaux sociaux.  

Allez les voir, vous participerez ainsi sur tout le territoire au plaisir de partager des découvertes, des émotions, comme si vous étiez dans les salles du Rex à Sarlat, où nous nous retrouverons pour la prochaine édition du Festival, du 9 au 13 novembre 2021.

Rendez-vous du 9 au 13 novembre 2021

Nous sommes au regret de vous annoncer l'annulation de la 29ème édition du festival qui devait se tenir du 10 au 14 novembre 2020.

Nouvelle identité, nouveau site, nouvelle édition… Tout ceci demande un peu de temps et cette page n’est pas encore disponible. Nous vous invitons à revenir prochainement pour en découvrir le contenu.

Ne manquez pas la suite